Marché de l’art…

Posted by kokianadmin
03 août 2016 | news

La plupart d’entre vous se posent de légitimes questions, voyant des cotes très élevées annoncées pour certains peintres et les tableaux en annonce proposés à des sommes très inférieures.

L’art n’est pas comparable à la bourse et il n’existe pas de règlement mensuel des valeurs. On ne fixe pas non plus le prix d’un tableau comme celui d’une pierre précieuse qui peut s’évaluer scientifiquement par son poids en carats, sa pureté, l’étalonnage de sa couleur ainsi que la qualité de sa taille.

Pour parler de peinture d’un artiste vivant, la carrière de celui ci s’établit sur des années et à l’intérieur d’un monde relativement hermétique, composé d’un coté par des professionnels, qu’ils soient critiques d’art, marchands ou auctionners internationaux, et de l’autre par les vrais amateurs collectionneurs, dont le goût et les connaissances ont présidé à leurs choix.

Souvent considérée comme une référence en matière de prix, l’interprétation d’une cote de vente publique doit s’appréhender avec beaucoup de circonspection.

D’abord parce qu’un prix obtenu aux enchères pour une oeuvre précise pourra ne jamais se reproduire, y compris pour le même tableau et au même endroit si la vente a lieu en d’autres circonstances et un autre jour.

Imaginons deux tableaux similaires passant simultanément aux enchères, l’un à l’hotel Drouot à Paris, dans une vente cataloguée ayant attirés de nombreux amateurs du monde entier, et l’autre dans une vente courante de semaine dans une petite ville de la Haute Loire, l’écart de prix pourra être de un à cent sur une oeuvre contemporaine.

Ne comparons pas avec un tableau d’un maître ancien qui sera toujours soutenu en vente par les professionnels qui sont toujours mystérieusement renseignés lorsqu’un tableau intéressant fait surface quelque part.

Entre le tableau vendu à Paris et celui de la Haute Loire, quelle est la bonne cote qui doit servir de référence? Sans doute aucune des deux si le premier a obtenu un prix particulièrement élevé pendant que l’autre se vendait pour une somme anormalement basse.

Pourtant les deux résultats seront publiés dans Artprice (site web semblant reunir beaucoup sur les côtes) et un acheteur potentiel aura bien du mal à s’y retrouver s’il veut se forger une opinion.

On ne soulignera jamais assez le caractère aléatoire d’une vente aux enchères avec des conditions qu’on ne retrouvera jamais à l’identique. Le public sera différent, le contexte économique aussi, d’autres tableaux dans la même vente peuvent se trouver également en concurrence et disperser les enchérisseurs.

Pour obtenir un bon tarif aux enchères, il faut aussi plusieurs amateurs pour se disputer l’objet, sinon le commissaire priseur est contraint de monter “dans le vide” jusqu’au prix de réserve contre le seul enchérisseur présent dans la salle. Il m’est arrivé souvent d’obtenir des enchères très supérieures à la cote habituelle d’un artiste parce que j’étais présent chaque mois dans des salles de ventes différentes et il est arrivé qu’un tableau obtenant une enchère record ait été retiré précédemment de plusieurs autres ventes publiques sans avoir atteint son prix de réserve.

Il faut garder en mémoire qu’il n’existe pas de règles strictes en matière d’art et il faut fonctionner au cas par cas.

De très belle pièce de l” artiste Kokian peuvent se retrouver à des prix très élevés et a contrario un dessin de moins bonne facture a un prix très  abordable sur des sites de vente même en dessous du prix estimé par le marché !

En clair, c’est l’acheteur ( ou le marchand) qui fait la côte de l’artiste…..si l’acheteur achète son tableau à 500 euros, sa cote est de 500 euros…….! 30000! …sa cote est donc 30000!

Other news...

Posted by kokianadmin | 14 décembre 2017
12 LikesCommentaires fermés sur Nouvelle Collection 2018 oeuvres KOKIAN toiles et dessins
Posted by kokianadmin | 12 juin 2017
[hcode_simple_image…
24 LikesCommentaires fermés sur KOKIAN , Atelier au Jardin Rouge…
Posted by kokianadmin | 12 juin 2017
Ce bâtiment de briques…
20 LikesCommentaires fermés sur Atelier KOKIAN à la FABRIQUE…
Propulsé par L'agence web sur Toulon et le Var

Notice: ob_end_flush(): failed to delete and flush buffer. No buffer to delete or flush in /home/kokian/www/wp-content/plugins/http-https-remover/http-https-remover.php on line 54